jeudi 22 octobre 2015

Une aventure d'Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 : Sans honte de Gail Carriger

"Alexia est retournée vivre chez ses parents, la reine Victoria l'a exclu du Cabinet Fantôme et les vampires de Londres ont juré sa mort. Quant à Lord Maccon il se noie dans la boisson. Alexia s'enfuit en Italie à la recherche des Templiers"

Auteur : Gail Carriger
Editions : Le livre de poche
Date de sortie : Novembre 2013
Nombre de pages : 421
Prix chez l'éditeur : 7,10 euros

Synopsis : Après les événements survenus en Écosse, Alexia est retournée vivre chez ses parents. La reine Victoria l’a exclue du Cabinet fantôme, et Lord Akeldama, la seule personne qui pourrait expliquer sa condition délicate, a inopinément quitté la ville. Pour couronner le tout, Alexia découvre que les vampires de Londres ont juré sa mort. Tandis que Lord Maccon met toute son énergie à boire et que le Professeur Lyall tente désespérément de maintenir la cohésion au sein de la meute Woolsey, Alexia s’enfuit en Italie à la recherche des mystérieux Templiers. Ils devraient pouvoir l’aider, à moins qu’ils ne soient plus nuisibles que les vampires. Surtout armés de pesto… Un troisième tome rythmé et fort en révélations !

Mon avis :

Je remercie Le livre de poche pour l’envoi de ce troisième tome. Il est dans la continuité des précédents avec toujours une splendide couverture ! J’avais bien aimé le premier et second tome, qui d’ailleurs m’avait laissé sur une fin atroce et insoutenable, j’avais donc très envie de me plonger dans « Sans Honte », qui porte très bien son nom. Je ne vais pas trop vous en dire de peur de vous spoiler, mais bien sûr si vous lisez cette chronique, c’est que vous avez déjà lu les deux tomes précédents.
On retrouve donc avec grand plaisir notre originale Alexia, qui n’a pas fini d’avoir des problèmes ! Après l’abandon de son cher et tendre, elle retourne en Écosse vivre chez ses parents. Mais notre héroïne veut des réponses et arranger la situation, c’est donc pourquoi elle part en Italie à la recherche des Templiers.
Mon avis risque d’être assez succins puisqu'il n’a pas vraiment changé pour ce troisième tome. En effet, j’ai passé un bon moment de lecture avec cette suite de saga. C’est avec grand plaisir que j’ai aimé retrouver l’univers original du steampunk, l’héroïne attachante et ses aventures qui n’en finissent pas ! La plume de l’auteur et l’histoire rendent toujours l’intrigue aussi addictive, même si j’ai pris un peu de temps à lire ce tome. En effet, je l’ai trouvé plus dense que les précédents, avec plus de détails, j’ai donc pris quelques jours avant de le finir. Mais cela ne gâche en rien ma lecture, j’ai passé un agréable moment.
L’humour fait toujours parti intégrante du livre grâce à Alexia et son petit air de Marry Poppins ! J’ai beaucoup souri lors de ma lecture, les répliques tordantes rendent la lecture plus légère et amusante.
L’univers steampunk est plus présent que jamais. L’auteure prend un réel plaisir à inventer des machines plus intéressantes les unes que les autres. Elle mène avec brio steampunk et bit-lit, ce qui est très original et peu commun dans la littérature.
Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ma lecture qui m’a paru plus intéressante que les précédentes. On apprend beaucoup plus de choses et l’action est beaucoup plus au rendez-vous. L’univers steampunk comme l’humour sont très bien développés et exploités, je vous conseille vivement ce troisième tome!



Un roman intelligent et brillant qui n’a pas fini de nous surprendre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire