mardi 23 février 2016

Féroce de Jean-François Chabas et David Sala

"Féroce ! Féroce ! Voici venir le féroce loup rouge ! "

Auteurs : Jean-François Chabas et David Sala
Editions : Casterman
Collection : Les Albums
Date de sortie : 3 Novembre 2012
Nombre de pages : 32
Prix chez l'éditeur : 16,50 euros

Synopsis : Dès sa plus tendre enfance de louveteau, Fenris arborait un air si féroce qu’il suscitait l’effroi. Même ses congénères les loups s’écartaient de lui. Et ce qui était inévitable finit par arriver : devenu un gigantesque loup rouge aussi redouté de ses semblables que de ses proies, Fenris fut banni. Grisé par l’intensité de la crainte qu’il inspirait. Le fauve esseulé croisa un jour, dans une clairière, la route d’une petite fille partie cueillir des fleurs. Quelle ne fut pas sa stupeur, alors, de constater que l’enfant n’avait aucune peur de lui. Et qu’elle savait même s’y prendre comme personne pour désamorcer sa fureur bestiale…

Mon avis :

Jamais deux sans trois comme on dit ! Après avoir lu Le bonheur prisonnier et Le coffre enchanté, je me suis maintenant plongée dans Féroce du même auteur et illustrateur. Ayant adoré les deux albums précédents, je ne pouvais qu’apprécier cette lecture ! À nouveau, le livre-objet est une merveille pour les yeux.
Cet album nous raconte l’histoire de Fenris, un loup très différent des autres qui est exilé des siens. Il est craint par tout le monde, par tous les habitants de la forêt. Personne n’ose l’approcher ni lui parler, il est seul. De jour en jour, une rage féroce l’envahit, il devient un loup sans pitié. Mais une rencontre risque bien de le faire changer d’avis.
Le cours de l’histoire fait penser à une sorte de réécriture du conte du Petit Chaperon Rouge. C’est une très belle histoire émouvante et touchante. Une touche d’humour est ajoutée lors de la rencontre des deux personnages principaux.
Le texte est toujours aussi bien écrit et poétique, une morale s’en dégage et met en avant la bêtise, les préjugés et les jugements hâtifs.
Pour conclure, je me suis laissée porter par l’univers si particulier de l’auteur et par les dessins originaux de l’illustrateur. Un très bel objet qui délivre de belles leçons.


Un petit air du Petit chaperon Rouge dans un ouvrage splendide qui nous fait réfléchir sur de nombreux sujets !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire