vendredi 20 mai 2016

Allô, papi ? Ici la terre ! de Cécile Alix

"Youn vient de perdre son grand-père, sans lui il est perdu. Il espère un signe de sa part mais rien ne vient, pourtant le souvenir reste"

Auteur : Cécile Alix 
Editions : Magnard Jeunesse
Collection : Romans 8-12 ans
Date de sortie : 9 mars 2016
Nombre de pages : 112 
Prix chez l'éditeur : 9,90 euros

Synopsis : Avant, on l'appelait Youn l'oiseau-clown, parce qu'il passait son temps à faire rigoler tout le monde. Mais depuis que son grand-père est mort, un grand voile gris a recouvert sa vie. Tout s'embrouille dans sa tête. Les questions se bousculent et son chagrin l'étouffe. Youn n'arrive plus à parler avec ses parents. Alors, un soir, il décide d'écrire des lettres à son papi. Il aimerait bien recevoir un signe en retour, mais rien ne vient... Pourtant, le souvenir est là, bien vivant, au creux de son coeur.

Mon avis :

Je remercie de tout cœur les éditions Magnard Jeunesse et l’auteure Cécile Alix pour m’avoir fait parvenir cet ouvrage. Je suis une fan inconditionnelle de cette auteure, elle écrit des romans tout aussi extraordinaires que sa personne. Ses romans La mémé du chevalier et Super Menteur ont été pratiquement des coups de cœur, j’ai passé d’excellents moments de lecture riches en émotions, c’est donc avec beaucoup d’impatience et d’envie que je me suis jetée sur le tout dernier ouvrage de l’auteure.
Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avec la couverture aussi originale que le titre et un résumé assez triste qui annonce le sujet important du deuil. On suit le jeune Youn l’oiseau-clown surnommé ainsi par son grand-père nouvellement décédé. Après ce jour funeste, Youn perd la joie de vivre, se pose de nombreuses questions, cherche des réponses ainsi qu’un signe de la part de son grand-père disparu.
Contrairement aux autres romans de Cécile Alix que j’ai pu lire, celui-ci nous raconte une histoire avec un sujet plus important et moins léger que les autres. Le deuil est au cœur du récit avec un jeune garçon qui essaye de retrouver le bonheur après la perte d’un être cher. Même si cette histoire est très différente, elle n’en reste pas moins excellente, je ne suis pas du tout déçue et je n’en attendais pas moins de Cécile Alix ! Le récit m’a touchée et bouleversée du début à la fin. Le roman a beau être très court, il est riche en émotions. 
On évolue dans la tête de Youn qui se pose beaucoup de questions sur la mort et sur la tristesse qu’il ressent, cela rend l’histoire vraiment émouvante. J’avais parfois, les larmes aux yeux en lisant la détresse de cet enfant et l’incompréhension qu’il éprouve. Il cherche tant bien que mal un moyen de communiquer avec son grand-père et sa recherche de signe à tout prix m’a beaucoup émue. L’amour qu’il porte à son papi décédé est sans faille et fort, c’est beau et attendrissant.
Le thème du deuil est important mais parfois dur à aborder. Ici, Cécile réussit à merveille à en parler par le biais du personnage de Youn. On comprend mieux les différentes étapes que l’enfant peut traverser et les difficultés qu’il rencontre durant ce parcours presque initiatique pour trouver la paix et le bonheur après la perte de son grand-père. Allô, papi ? Ici la terre est un ouvrage parfait pour les enfants comme Youn qui subissent le deuil, il est à mettre entre toutes les mains !
Comme d’habitude, je n’ai rien à dire sur la plume de l’auteure, c’est juste magnifique. Que dire à part que c’est fluide, agréable, poétique et percutant à la fois, Cécile charme les lecteurs avec ses mots et nous raconte une histoire simple mais poignante.
Pour conclure, c’est à nouveau un excellent roman que je conseille fortement à tous les enfants, encore une petite pépite pour l’auteure qui ne cessera jamais de m’épater ! L’histoire est une perle, un bijou touchant et poignant qui délivre une belle morale et aide le lecteur à mieux comprendre et gérer la perte d’un proche.

Je n’ai qu’une chose à vous dire : vous ne connaissez pas Cécile Alix ? Foncez acheter ses livres, ce sont des merveilles de la littérature jeunesse !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire