lundi 30 mai 2016

Mon père, ce collabo de Jean Buvens

"La vie d'un collaborateur belge racontée par son fils"

Auteur : Jean Buvens
Collection : Carnets de guerre
Editions : Jourdan
Date de sortie : 19 mai 2016
Nombre de pages : 190
Prix chez l'éditeur : 17,90 euros

Synopsis : Jean Buvens a 10 ans, en 1944, lorsqu'il comprend peu à peu le rôle de ses parents pendant la Seconde Guerre mondiale : sa mère parcourt les rues de Bruxelles à la recherche de noms juifs sur les sonnettes, son père revient les soirs de rafles, les bras remplis de jouets d'enfants.  Chauffeur pour la Gestapo, son père aidera les nazis en tant que dénonciateur mais, une fois leur pion devenu inutile, les Allemands n'hésiteront pas à l'exiler dans une cave en Allemagne, lui et sa famille.  Jean, petit garçon, observe les actions de ses parents, perplexe, en tentant tant bien que mal de discerner leurs actes corrects de ceux, honteux, bien plus nombreux. 
Voici les effets collatéraux de la guerre sur un enfant et le développement de relations d'amour et de haine entre un enfant et ses parents devenus collaborateurs de l'occupant pendant la Seconde Guerre mondiale. Jean Buvens, aujourd'hui, veut exprimer, en son nom, les plus profonds et sincères regrets pour l'irréparable commis par ses parents. 

Mon avis :

Je remercie les éditions Jourdan pour m’avoir fait parvenir ce roman. Je ne connaissais pas du tout leur collection Carnets de Guerre, mais je pense m’y intéresser un peu plus. En effet, les guerres sont des épisodes historiques qui m’intéressent beaucoup, surtout les témoignages qui sont très poignants. Celui-ci traite de la Seconde Guerre mondiale, cet ouvrage tombait à pic, j’étais justement en train de l’étudier en cours.
Dans ce témoignage, on découvre l’enfance de Jean Buvens, fils de collabo durant la guerre de 39-45. Je n’ai pas vu beaucoup de témoignages sur ces enfants, c’est surtout en général sur les victimes de cette période.
Comme je m’y attendais, lire ce témoignage ne laisse pas indifférent, il m’a complètement retournée et chamboulée. Il est fort et nous fait-nous poser beaucoup de questions auxquelles il est difficile de répondre. Je ne comprends vraiment pas comment des gens font pour vivre avec autant de morts sur la conscience. À travers le témoignage de Jean Buvens, on comprend bien l’horreur de son quotidien, ce qu’il a dû supporter.
Pour conclure, ce roman est très intéressant et poignant par son sujet. Je vous le conseille fortement pour ceux qui s’intéressent à une période très sombre de l’histoire : la Seconde Guerre mondiale.


Un témoignage bouleversant sur un fils de collabo !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire