dimanche 5 juin 2016

Black Lies de Alessandra Torre

"L'amour peut-il survive à un mensonge ? "

Auteurs :  Alessandra Torre
Editions : Hugo Roman 
Collection : New Romance 
Date de sortie : 7 avril 2016
Nombre de pages : 418
Prix chez l'éditeur : 17 euros

Synopsis : Je m'appelle Layana Fairmont...et j'aime deux hommes. 
Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m'a demandée en mariage quatre fois. J'ai refusé quatre fois. Lee, qui est jardinier quand il n'est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu'il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne.  Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !

Mon avis :

Je remercie de tout cœur Mélusine des éditions Hugo Roman pour m’avoir très gentiment fait parvenir ce roman. Encore une fois, je n’ai pas pu résister à demander ce livre, il me tentait énormément et je voulais à tout prix découvrir son histoire ! La petite phrase juste au-dessus du résumé m’a complétement séduite et a attisé ma curiosité : « Je m’appelle Layana Fairmont et j’aime deux hommes. » Au début, j’ai eu peur, je me suis dit qu’il s’agissait encore d’une romance compliquée avec un triangle amoureux au cœur de l’histoire et une héroïne qui ne sait pas ce qu’elle veut et qui n’arrive pas à choisir entre ses deux prétendants. Mais la suite du résumé a vite dissipé mes doutes en nous disant que cette histoire est du jamais-vu. Je me suis donc lancée, pleine de curiosité, mais avec encore quelques réserves.
On suit donc Layana, une jeune femme éperdument amoureuse de deux hommes, son petit ami Brant qui veut se marier, le jardinier Lee coureur de jupons. Qui va-t-elle choisir entre le cœur et la raison ?
J’ai commencé ma lecture un peu perplexe mais motivée et j’avoue avoir été perdue dès les premières pages. Je n’ai pas bien compris où l’auteure voulait emmener le lecteur, c’était un peu confus avec un mélange de révélations et de sauts dans le temps. Au fur et à mesure, j’ai fini par m’habituer à ce concept particulier et à comprendre le but de l’auteur et les choix de l’héroïne.
En fermant le roman, je suis restée littéralement bouche bée devant le livre, le cerveau en ébullition, un mot m’est venu à l’esprit : « Waouh ». L’histoire m’a complétement perturbé et surprise, je ne m’attendais pas du tout à ça. J’ai tourné les pages à une vitesse folle, l’originalité de la construction du roman l’a rendu complétement addictif, je ne voyais pas le temps passer. Je m’attendais à une histoire assez classique, mais pas du tout, cet ouvrage est une sorte d’ovnis complètement atypique. Le résumé avait raison, je n’ai jamais lu ce genre d’histoire. J’ai encore du mal à mettre des mots sur ce que j’ai ressentis, j’ai beaucoup de mal à vous dire mon ressenti. Sur le coup, je ne savais vraiment pas quoi en dire, c’est pour ça que j’ai mis si longtemps à écrire ma chronique. Encore maintenant, je ne trouve pas les bons mots pour vous dire exactement à quel point ce roman est un bijou.
Les personnages sont très attachants, on s’identifie très bien à l’héroïne. Quant aux deux personnages masculins, ils sont totalement différents ce qui permet d’avoir notre petite préférence. Comme je vous l’ai dit, la fin m’a choqué, je ne m’y attendais pas, rien n’était prévisible, je n’ai rien vu venir.
Pour conclure, après un mois de réflexion, j’ai enfin pu écrire ma chronique et je peux vous dire que Black Lies, sans être un coup de cœur est une perle, un ovni littéraire totalement inédit. On entre dans la tête des personnages, on étudie leurs sentiments et leur psychologie, je n’ai jamais vu ça dans les romans New Romance, c’est original et addictif, j’ai adoré et je vous conseille fortement ce roman !

Une excellente surprise, ce roman m’a totalement bluffé par son originalité !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire