samedi 13 août 2016

La Fille du chaos de Masahiko Shimada

" Naruhiko, petit-fils d'une prêtresse chamane et Mariko lycéenne devenue amnésique, séquestrée pendant deux ans par un homme qui abuse d'elle et la conditionne au meurtre" 

Auteur : Masahiko Shimada 
Editions : Le Livre de Poche
Date de sortie : 20 avril 2016
Nombre de pages : 448
Prix chez l'éditeur : 7,90 euros

Synopsis : Petit-fils d'une prêtresse chamane, Naruhiko a hérité de ses dons de voyance, qui provoquent chez lui des crises de narcolepsie. Pour mieux contrôler ses pouvoirs, l'adolescent retourne sur la terre de ses ancêtres, dans le Hokkaidô, afin d'y subir un éprouvant rite d'initiation... Mariko, lycéenne devenue amnésique, est séquestrée pendant deux ans par un homme qui abuse d'elle et la conditionne au meurtre. Libérée par la mort de son geôlier, elle se rend à Tôkyô pour tenter d'y retrouver son identité. Mais elle est happée par la violence des bas-fonds et les réseaux de prostitution, qui la conduiront de nouveau à tuer... Tandis que la police enquête sur les meurtres de la jeune fille qui apparaît en rêve à Naruhiko , son chemin croise celui de Sanada, un professeur d'université condamné par la maladie, qui décide de l'aider à recouvrer la mémoire, tout en orchestrant une nouvelle spirale de destruction...

Mon avis :

Je remercie de tout cœur Le Livre de Poche pour m’avoir très gentiment fait parvenir ce roman. Pour moi, ce livre est un ovni à première vue. Sa couverture est très jolie et colorée mais elle ne nous dévoile rien sur ce qui se passe. Quant au résumé, il m’a encore plus troublée. Malgré les détails qui nous sont donnés, je ne savais toujours pas vraiment à quoi m’attendre, il faut dire que la surprise est bien gardée !
On va suivre à tour de rôle Naruhiko, qui est un apprenti chamane, puis Mariko, une jeune lycéenne. Naruhiko va devoir apprendre à contrôler ses pouvoirs en accomplissant des rites de passage, mais le soir, quand il s’endort, il rêve de Mariko. Celle-ci est maltraitée, séquestrée par un homme qui abuse d’elle. Une fois enfuie, elle fera la rencontre d’un homme qui se servira d’elle comme une arme de guerre.
Il faut dire que le résumé n’a rien de vraiment très joyeux mais j’étais tout de même curieuse d’en apprendre plus sur nos deux personnages. J’ai eu beaucoup de mal à me mettre dans l’histoire au début, le temps me semblait long et je n’avais pas l’impression d’avancer dans ma lecture. Je me suis sentie très éloignée des personnages, l’écriture de l’auteur ne nous plonge pas avec eux, je ne me suis pas du tout attachée. C’est une des raisons qui a fait que j’ai eu du mal à finir le roman, mais pas que. En effet, je ne m’attendais pas à lire autant de scènes très dures et violentes. Ça m’a presque choquée et j’avoue avoir sauté quelques passages trop difficiles à lire pour moi. Je ne vous cache pas que je suis une âme sensible, c’est pourquoi ce roman m’a retourné parfois l’estomac. Le côté malsain de l’histoire m’a pesé tout le long du récit et j’ai longuement hésité à abandonner ma lecture. J’ai tout de même poussé jusqu’au bout car une petite partie de moi était fascinée.
Les personnages sont intéressants mais comme je l’ai dit plus haut, je ne me suis attachée à aucun d’entre eux. En général, quand le héros souffre, le lecteur a aussi mal pour lui mais là, ce n’était pas le cas, j’étais indifférente.
Pour conclure, je ne m’attendais pas du tout à lire une histoire aussi violente et malsaine, j’ai été très surprise mais pas vraiment dans le bon sens. Je ne conseille pas du tout ce roman aux personnes sensibles à cause de nombreuses scènes sur le viol. Néanmoins, cet ouvrage pourrait plaire aux habitués de thrillers et d’horreur grâce au scénario intriguant.


Un roman très différent de ce que j’ai pu lire qui marque par ses scènes de violence barbare.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire