mardi 6 décembre 2016

La fête est finie d'Olivier Maulin

"Celui qui ne compte que sur Picard et les petits pois surgelés pour se nourrir verra son avenir s'assombrir beaucoup plus rapidement que celui qui sait tuer et dépecer un chevreuil."

Auteur : Olivier Maulin 
Editions : Denoël 
Date de sortie : 9 juin 2016
Nombre de pages : 237
Prix chez l'éditeur : 18,90 euros 

Synopsis : Victor et Picot sont deux copains à la ramasse. Le premier passe ses journées vautré sur un canapé à écouter Bach ; le second enchaîne les petits boulots. Ils se retrouvent vigiles de nuit à Lagny-sur-Marne, chargés de veiller sur un parc de camping-cars avec deux chiens récupérés en hâte à la SPA. Mais les deux bras cassés s’endorment dans l’un des véhicules et celui-ci est volé. Ils se réveillent près de la frontière allemande et décident alors de s’installer dans un camping isolé d’une vallée alsacienne où ils font la rencontre d’une jeune fille et de son père, qui avec quelques amis du coin se préparent à l’effondrement de la société. Les deux compères se sentent très à l’aise dans leur nouvelle famille, mais voilà que le «progrès» pointe le bout de son nez dans la vallée : une décharge industrielle et un Center Parc de deux cents hectares menacent de s’implanter sur la lande. Et si la catastrophe attendue était déjà là? Pour la petite bande que va bientôt diriger un «général» très spécial, il est l’heure d’entrer en résistance au cœur de la montagne… Olivier Maulin excelle dans l’art de dénoncer les travers du monde moderne avec une verve et une gouaille irrésistibles. Un roman aussi désopilant qu’intelligent, salutaire par les temps qui courent.

Je remercie chaleureusement les éditions Denoël pour m’avoir très gentiment fait parvenir ce service-presse. En toute honnêteté, j’avais très envie de le lire en grande partie pour la couverture. La période du froid, de l’hiver et de Noël approche à grands pas, et qui dit Noël dit Père Noël avec son traîneau de rennes ! Bon certes, peut-être que la couverture n’a rien à voir avec l’histoire (ce qui est le cas), mais c’est ce qui m’a donné envie de lire ce roman. La couverture est très belle à mes yeux, elle a de suite attiré mon attention. Je me suis tout de même penchée en vitesse sur le résumé, pour être sûre que cette lecture était faite pour moi. 

On va donc suivre deux protagonistes et amis par la même occasion, Victor et Picot, et on peut dire que leur vie n’a rien de vraiment passionnant. Du jour au lendemain, leur petite existence morne va être bousculée et ils vont se retrouver dans une aventure complètement loufoque et rocambolesque ! Ils vont faire des rencontres pour le moins inattendues, originales et déjantées qui vont venir pimenter l’action. 

Comme vous pouvez le constater, rien de très « Noël » à l’horizon ! Au lieu de ça, un récit basé sur l’humour avec des personnages ridicules et cocasses, des scènes humoristiques et hilarantes qui m’ont fait sourire à certains moments. Eh oui, contrairement à d’autres lecteurs, je n’arrive pas à rire devant une lecture, je ne sais que pleurer, ce qui est déjà pas mal ! L’intrigue au départ semble assez basique et simpliste, mais au fur et à mesure de l’histoire, elle va s’étoffer par le biais de nombreux rebondissements et par l’arrivée de tout un panel de personnages plus étranges et différents les uns que les autres.

L’humour est très présent mais derrière lui se cachent des thèmes et sujets sérieux et d’actualité. L’auteur nous parle des problèmes du chômage et surtout d’un gros manque d’entraide et de solidarité entre les hommes, dans une société où le plus fort se fiche d’écraser le petit si cela peut le rendre encore plus fort. Par le biais de personnages drôles, Olivier Maulin critique légèrement la société.

Il possède une plume assez particulière qu’on aime ou qu’on n’aime pas, je pense. Son style d’écriture est très simple avec un vocabulaire de tous les jours. Pour ma part, j’aurais aimé un peu plus de richesse au niveau du vocabulaire, mais en soi, ce n’est pas un gros point négatif.

Ce que j’ai un peu moins aimé, c’est le côté un peu « brouillon » de l’histoire. Il y a énormément de personnages, je me suis parfois sentie un peu perdue et même mal à l’aise face à leur côté très dérangé.

Pour conclure, par le biais de la couverture je m’attendais à une histoire qui est finalement complètement différente de celle proposée par le résumé. Et au final, l’histoire s’avère même encore plus déjantée que celle décrite dans le résumé. Finalement, j’ai globalement aimé ma lecture, l’intrigue est humoristique et les personnages sortent de l’ordinaire. Cependant, j’ai fini par me sentir mal à l’aise face aux personnages. C’est une lecture sans plus qui ne m’a pas conquise mais qui pourra sûrement plaire à bon nombre d’entre vous.
Une petite déception pour l’histoire qui s’est avérée assez différente de ce que j’attendais. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire