mardi 20 décembre 2016

Qui décide, tous les soirs, d’allumer les étoiles ? de Carine Bausière

"Camille n'a pas une vie facile, mais la tête remplie de rêves !"

Auteur : Carine Bausière 
Editions : Ravet-Anceau
Date de sortie : 22 août 2016
Nombre de pages : 200
Prix chez l'éditeur : 13 euros

Synopsis : Moi, c’est Camille. Je ne peux pas dire que je nage dans le bonheur. Mon père n’y comprend rien aux trucs de filles, mon petit frère Babar me colle constamment et je n’ai toujours pas de chéri. Mais surtout, surtout, je n’ai plus de maman. Elle est morte brutalement et nous a tous laissés complètement déboussolés. Heureusement, je peux compter sur Benjamin pour me remonter le moral avec ses blagues presque drôles. Benjamin, c’est mon meilleur ami. Ce serait aussi mon amoureux idéal s’il ne préférait pas les garçons.
J’ai un grand rêve : quitter Roubaix pour découvrir New York, ses buildings et son effervescence permanente. Mais avant de le réaliser, je dois régler mes problèmes. Ça, ce n’est pas une mince affaire !
Je remercie de tout cœur la maison d’édition pour m’avoir contactée et proposé de découvrir cet ouvrage. Pour être honnête, je n’avais encore jamais lu de roman chez les éditions Ravet Anceau, c’était donc une première pour moi ! J’ai hésité avant d’accepter de le recevoir, mais finalement, c’est le titre et le résumé qui m’ont convaincue plus que la couverture, que je ne trouve pas très jolie. Le fond est sympathique, mais les baskets dans chaque coin ne me plaisent pas du tout, bien sûr ce n’est que mon avis.

Dans ce roman, on va suivre Camille qui, après la perte de sa mère, essaye de vivre une vie normale. Mais rien n’est facile, et la période de l’adolescence n’aide pas à arranger les choses. Ensemble, avec son frère adoptif, ils essayent de remonter la pente malgré l’abandon qu’ils ressentent.

Le résumé m’a beaucoup tentée, car le sujet de l’abandon n’est pas souvent abordé dans les livres que j’ai l’habitude de lire, et j’étais curieuse de voir comment l’auteure allait l’exploiter. J’ai été grandement surprise dès les premières pages, l’auteure m’a totalement attirée et emmenée dans son univers très touchant. Suivre les personnages a vraiment été passionnant et émouvant, ils essayent tant bien que mal de sortir la tête de l’eau. C’est une belle leçon de vie qui redonne espoir, j’ai passé un bon moment de lecture.

Pour ma part, le fait que le meilleur ami de Camille, Ben, soit homosexuel, est légèrement cliché, c’est dommage, même si l’amitié entre lui et l’héroïne est très forte et belle. L’adolescence est une période assez difficile pour les adolescents, et j’ai trouvé que c’était légèrement un peu trop stéréotypé.

J’ai tout de même passé un bon moment de lecture, les personnages sont très touchants, et notre petite Camille très courageuse et prête à tout pour réaliser son rêve : aller à New-York ! J’ai adoré le passage où on apprend la signification du titre du roman. Au début, je ne savais absolument pas à quoi il faisait référence, mais c’est chose faite.

Pour conclure, j’ai passé un doux moment en compagnie de ce roman qui renferme une histoire touchante et émouvante avec des personnages blessés par la vie. Je vous conseille ce roman, il mérite d’être connu !
Un petit bijou d’émotions à lire ! 

3 commentaires:

  1. Je pense que je vais passer mon chemin. Même si aux premiers abords il a l'air bien, ce que tu en dis ne me donne pas plus envie que ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est intéressant, mais ce n'est pas le meilleur du genre ;)

      Supprimer
    2. http://www.lavoixdunord.fr/76289/article/2016-11-18/elle-ne-fait-pas-que-raconter-vos-histoires-elle-ecrit-la-sienne

      Supprimer