lundi 2 janvier 2017

La repasseuse de Bénédicte Lapeyre

"Le portrait émouvant et tendre d'une femme en avance sur son temps, chronique subtile des bouleversements du XXe siècle" 


Auteur : Bénédicte Lapeyre
Editions : Albin Michel
Date de sortie : 28 septembre 2016
Nombre de pages : 230
Prix chez l'éditeur : 17,90 euros
Synopsis : De sa mère, Mone a appris les gestes minutieux du métier de repasseuse. Manipuler le linge délicat et les fers est une voie toute tracée pour cette jeune femme discrète qui n'a jamais quitté Senlis. Pourtant, Mone sait tout. Elle sait tout grâce au linge qu'on lui apporte chaque jour. Car si les gens parlent, le linge aussi, des problèmes financiers de l'aristocratie aux secrets d'alcôve, l'intimité se dévoile à travers les étoffes. L'élégante et digne repasseuse traversera les deux guerres, découvrira l'héroîsme et la collaboration, mai 68 et Rachmaninov. Elle connaîtra des amitiés cruelles et des amours éphémères. Mais c'est à l'automne de sa vie que son destin prendra des détours insoupçonnés...Le portrait émouvant et tendre d'une femme en avance sur son temps, chronique subtile des bouleversements du XXe siècle.


Je remercie les éditions Albin Michel pour leur confiance et pour m’avoir fait parvenir ce petit ouvrage. J’avais très envie de le lire, mais j’ignore vraiment pourquoi. Je ne lis pas vraiment d’ouvrages sur ce sujet, et la couverture n’a pas ce qui m’attire le plus. C’est sûrement le résumé qui m’a rendue très curieuse sur l’histoire qu’il condense. J’aime beaucoup les ouvrages des éditions Albin Michel, car je suis souvent très surprise de mes lectures.

Dans ce roman, on va suivre Mone, une héroïne très intelligente mais qui n’est malheureusement pas gâtée par la vie. Elle finit par se découvrir un talent sans conteste en tant que repasseuse. Grâce à son courage sans faille, elle va traverser deux guerres, et tenter de travailler sans relâche pour faire vivre sa mère et sa sœur, handicapée. Plus rien n’a d’importance à ses yeux, seul son travail compte.
Je me suis plongée dans ce court roman de moins de 250 pages, et j’ai passé un agréable moment. J’ai apprécié suivre l’héroïne Mone dans la campagne en compagnie de sa mère et de sa sœur. Son travail est très important et elle possède un réel talent. A travers son regard, on assiste avec elle aux changements qui s’opèrent sur la France à différents niveaux : économiques, politiques, culturels et surtout moraux dans le 20ème siècle. C’est très intéressant, on apprend de nombreuses choses sur le quotidien des femmes à cette époque.

Mone est une héroïne très intelligente, mais surtout discrète et mystérieuse. On s’attache à ce petit bout de femme ! Mone a beau être silencieuse, elle reste forte et courageuse, ce que j’admire beaucoup.

La plume de l’auteure est très agréable à lire, fluide, légère et limpide, elle nous berce et nous conte une histoire simple et prenante.

Les seuls reproches que je peux faire à ce roman, c’est peut-être qu’il est légèrement trop court et que les petits sauts dans le temps sont très brefs et rapides, c’est dommage.

Pour conclure, une belle histoire toute en vérité, simplicité et sincérité qui plonge le lecteur au cœur de la campagne au 20ème siècle, aux côtés d’une héroïne courageuse et intelligente qui se bat pour faire vivre sa famille.
Un roman agréable à lire qui nous réapprend à apprécier les petites choses simples du quotidien. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire