lundi 27 mars 2017

Métro 2033 de Dmitry Glukhovsky

"2033. Une guerre a décimé la planète."

Auteur : Dmitry Glukhovsky
Editions : Le Livre de Poche 
Date de sortie : 11 Janvier 2017
Nombre de pages : 864
Prix chez l'éditeur : 9,90 euros

Synopsis : 2033. Une guerre a décimé la planète. La surface, inha­bitable, est désor­mais livrée à des monstruo­sités mutantes. Moscou est une ville aban­don­née. Les survi­vants se sont réfu­giés dans les pro­fon­deurs du métro­politain, où ils ont tant bien que mal orga­nisé des micro­sociétés de la pénurie. Dans ce monde réduit à des stations en déli­quescence reliées par des tunnels où rôdent les dan­gers les plus insolites, le jeune Artyom entre­prend une mission qui pour­rait le conduire à sauver les derniers hommes d une menace obscure... mais aussi à se découvrir lui-même à travers les rencontres improbables qui l attendent. 



Chroniqueur : Petit Ours 
Métro 2033. Bienvenue dans un enfer créé par l'Homme, devenu fou au point de détruire ce qu'il a de plus cher, la Terre. Le monde n'est plus. Les frappes atomiques ont ravagé l'ensemble de la planète et les survivants ont fondé une nouvelle société dans le métro.

Ensemble, partons sur les traces du jeune Artyom, qui ne sait pas vraiment où se trouve sa place dans ce nouveau monde, le seul qu'il connaisse et dont il se souvienne d'ailleurs. Suivons-le à travers le métro de Moscou, en charge d'une mission bien lourde pour ses épaules et affrontant des dangers plus inimaginables les uns que les autres. Et si par malheur il se retrouve à la surface, le plus grand danger n'est pas ce que l'on imagine. La vie s'adapte toujours. Et dans un monde post-apocalyptique, elle n'a d'autre choix que de devenir elle-même une atrocité.

Entre science-fiction, thriller et suspens, ce roman a su accrocher mon intérêt dès le début. D'un personnage plat, sans réel intérêt (un jeune entre la fin de son adolescence et le début de l’âge adulte en manque de repères), l’auteur construit un personnage complexe, même si ce dernier reste parfois d'une naïveté affligeante malgré une destinée "formidable".

J'ai apprécié ce roman dans sa plus grande partie. Certains passages cependant sont d'une mollesse susceptible de rebuter certains lecteurs, mais l'ensemble reste assez accrocheur pour savoir faire l'impasse sur ce genre de détails.

Certains protagonistes gravitant autour du héros restent relativement intéressants, voire attachants, tandis que d'autres m'ont donné envie de les gifler à travers les mots si j'en avais eu la possibilité tant ils étaient inintéressants.

Le dénouement mérite d'être cité et sans rien vous révéler, j'annonce une flopée de « mais qu'est-ce que c'est que ce bordel » à ceux qui auront le courage de venir à bout de ce texte.

Dans l'ensemble, un livre conseillé à un public large mais pas à un lecteur occasionnel qui aura parfois l'impression de stagner et perdra l'envie de lire la suite. Concernant l'âge, certains passages possèdent une tournure qui, sans tomber dans le totalement complexe, ont un bon niveau de difficulté de compréhension. À éviter donc pour un public trop jeune ! D'autant plus que certains sujets abordés sont relativement difficiles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire