mercredi 28 juin 2017

La Princesse de la serpillière de Susie Morgenstern et Sébastien Mourrain

"Sa passion ? Le ménage !"

Auteurs : Susie Morgenstern et Sébastien Mourrain
Editions : L'école des Loisirs
Collection : Mouche Poche 
Date de sortie : 29 mars 2017
Nombre de pages : 56
Prix chez l'éditeur : 7,50 euros

Synopsis : Pivoine est une princesse, une vraie et ce qu'elle adore, c'est ranger la chambre de ses amies, faire son lit ou débarrasser le lave-vaisselle... Une princesse qui fait le ménage ! Inutile de dire que ses royaux parents ne sont pas du tout d’accord. Pivoine devra-t-elle renoncer à sa passion ? 



Je tiens tout d’abord à remercier les éditions L’école des Loisirs pour m’avoir très gentiment fait parvenir ce petit roman. Les romans de la collection Mouche ont bercé mon enfance, j’aime toujours autant les lire et découvrir les petites histoires qu’ils renferment. Celui-ci a attisé ma curiosité, je ne saurais vous dire comment, j’étais juste curieuse de le lire et c’est le genre d’histoire qui se lit très vite et qui fait toujours du bien après une grosse lecture.

Dans ce roman, on va suivre Pivoine qui est une jeune princesse au destin bien tracé et à la vie parfaite. Mais contrairement aux autres princesses de son âge, Pivoine ne rêve pas du prince charmant, mais plutôt de faire le ménage. Pivoine adore passer l’aspirateur, enlever la poussière, ranger, astiquer ! Mais sa passion peu commune n’est pas du tout au goût de ses parents royaux.

L’histoire de Pivoine est sympathique, elle se lit très vite et fait du bien au moral. Comme Pivoine, il faut croire en ses rêves et assumer ses passions et ses envies, même si parfois nos parents ne nous soutiennent pas. Tout est possible, il suffit d’y croire et de s’en donner les moyens, et c’est ce que Pivoine va faire pour intégrer l’E.N.S.T.AM, l’Ecole Nationale Supérieure des Techniques des Arts Ménagers.

Contrairement à d’autres contes, celui-ci nous présente le fait de faire le ménage comme une bonne chose, une chose positive et même une passion. Par exemple, dans le conte de Cendrillon, le ménage est vu comme une corvée, ce qui n’est pas le cas ici.

Le texte est totalement abordable pour les jeunes qui débutent la lecture, il y a de petites illustrations qui viennent pimenter et alléger le récit.

Pour conclure, ce roman renferme une belle histoire qui nous délivre une leçon importante sur le fait qu’il faut croire en ses rêves et en ses passions et que tout est possible !
Une petite histoire parfaite pour les débutants !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire