samedi 1 juillet 2017

Quelqu'un à qui parler de Cyril Massarotto

"Un dialogue totalement inattendu qui va changer la vie de Samuel !"

Auteur:  Cyril Massarotto
Editions : XO
Date de sortie : février 2017
Nombre de pages : 269
Prix chez l'éditeur : 18,90 euros

Synopsis : Samuel fête ses trente-cinq ans, seul face à des assiettes vides. La déprime est proche. Il attrape alors son téléphone mais réalise qu'il n'a personne à qui parler. Soudain, un numéro lui revient en mémoire : celui de son enfance et de la maison du bonheur familial depuis trop longtemps disparu. Tiens, et s'il appelait ? À sa grande surprise, quelqu'un décroche. Et pas n'importe qui : c'est à lui-même, âgé de dix ans, qu'il est en train de parler ! Mais que dire à l'enfant que l'on était vingt-cinq ans plus tôt ? Finalement, chaque soir, à travers ce téléphone, Samuel va s'interroger : l'enfant que j'étais serait-il fier de ma vie ? Aurait-il vraiment envie de devenir l'adulte que je suis aujourd'hui ? Ne l'ai-je pas trahi en renonçant à mes rêves ? Grâce à ce dialogue inattendu et inespéré, Samuel va, peu à peu, devenir acteur de sa vie. Et avancer, enfin !


Je remercie de tout cœur les éditions XO pour m’avoir fait parvenir ce roman. J’avais très envie de le lire mais je ne saurais vous dire pourquoi. C’est peut-être grâce à la couverture minimaliste, ou bien grâce au titre qui ne dévoile rien de l’histoire. J’ai attendu un peu avant de le lire, car je voulais voir un petit peu les avis qui allaient tomber. Finalement, les avis étant très positifs, je me suis lancée dans ce roman sans rien savoir de quoi il allait parler. Je n’ai pas lu le résumé auparavant, j’ai décidé de me lancer dans le récit complètement à l’aveugle sans rien savoir.

On va donc suivre le personnage de Samuel qui fête ses 35 ans tout seul. Il n’a personne à qui parler, c’est pourquoi il lui vient l’idée d’appeler le numéro de la maison familiale. Etrangement, quelqu’un décroche : il s’agit de lui-même, avec 10 ans de plus. Ce dialogue très bizarre va lui permettre de se remettre en question et de reprendre sa vie en main.

Le roman fait moins de 300 pages et la police d’écriture est assez grosse, c’est pourquoi le roman se lit très vite. L’histoire est fluide et légère, les pages se tournent rapidement, on ne voit pas le temps passer. L’originalité de l’ouvrage est vraiment dans le dialogue entre le Samuel de 35 ans et le Samuel de 45 ans. Ces échanges totalement inattendus vont permettre au Samuel de maintenant d’avancer enfin dans sa vie.

Le personnage de Samuel est assez touchant : étant fils unique avec très peu de famille, peu d’amis et pas de petite amie, il est très solitaire. Il s’entend tout de même très bien avec ses voisins, un couple de retraités adorables.

Finalement, on se saura pas comment il est possible pour Samuel d’avoir pu parler au Samuel de 45 ans au téléphone. Mais ce n’est en rien dérangeant, c’est une petite touche d’irrationnel dans ce roman très réaliste par le personnage de Samuel, un homme totalement banal.

Pour conclure, une belle histoire avec une touche de magie qui a permis à Samuel de reprendre sa vie en main. Une lecture sympathique et légère qui donne le sourire, avec une jolie morale qui nous conseille de suivre nos rêves d’enfants.
Une histoire positive qui nous montre qu’on n’est jamais vraiment seul. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire