mardi 13 mars 2018

Libération de Patrick Ness

"Parfois, la fin de notre monde n'est que le début de notre vie"

Auteur : Patrick Ness
Editions : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : 15 février 2018
Nombre de pages : 288
Prix chez l'éditeur : 14,90 euros

Synopsis : Nous sommes samedi, c'est l'été, et Adam Thorn ne le sait pas encore mais sa vie est sur le point de basculer. Entre les avances déplacées de son chef à la pizzeria où il travaille, son rendez-vous amoureux avec Linus pour qui ses sentiments ne sont pas clairs, le coup de main qu’il doit donner à son père à l’église et la fête de départ de son ex, Adam a du mal à faire face aux sentiments contradictoires qui l’habitent. Mais pendant ce temps, au bord du lac, l'esprit d'une jeune fille assassinée se réveille, en quête de vengeance et de libération...


Je remercie les éditions Gallimard Jeunesse pour m’avoir très gentiment fait parvenir ce roman. Patrick Ness ne m’est pas un auteur inconnu. En effet, j’ai déjà pu lire auparavant d’autres de ses ouvrages comme par exemple Quelques minutes après minuit et Nous autres simples mortels. J’avais grandement apprécié sa plume et son univers très original, c’est pourquoi j’étais impatiente de découvrir son tout nouveau roman.

Dans cette histoire, on va suivre Adam, un jeune adolescent vivant dans une banlieue, loin de tout. Étouffé par sa famille, esclave de son travail et tiraillé par ses sentiments, Adam ne se sent pas à sa place. Il aimerait dévoiler son homosexualité au grand jour, et avoir le droit d'aimer, comme tout le monde. Parallèlement, le fantôme d’une jeune fille tuée refait surface pour se venger. Les deux héros vont partir à la recherche de la libération, en une journée.Le roman est plutôt court avec moins de 300 pages. L'intrigue se déroule en une journée, une seule journée qui dévoile au lecteur comment la vie d'Adam et l'esprit de la jeune fille vont trouver la paix. L’univers dans lequel évoluent les personnages est original. L’histoire se déroule à notre époque contemporaine, mais l’auteur mêle sur ce fond de réalisme une intrigue fantastique, notamment avec l’esprit de Katherine, l’adolescente noyée qui refait surface.

On suit en grande partie le personnage d’Adam, qui est un adolescent comme les autres, qui ne cherche qu’à quitter le lycée et rejoindre l’université. Il n’a pas de superpouvoir ni de talent extraordinaire, c’est monsieur tout le monde, c’est pourquoi il est facile de s’attacher à lui. Par le biais de ce plongeon dans la vie intime du héros, l’auteur souhaite aborder différents thèmes comme les difficultés que peuvent rencontrer certaines personnes dans leur sexualité qui ne semble pas dans la « norme ». Patrick Ness aborde également l’amour, l’amitié, mais aussi l’homosexualité, l’acceptation de soi, le regard des autres, et dénonce le sexisme et l’homophobie avec justesse et sensibilité. Car l’adolescence n’est pas une étape facile de la vie, mais l’auteur arrive à retranscrire avec brio les questions, les peurs et les doutes qui peuvent nous animer durant cette période de la vie.

La double intrigue avec la revanche de Katherine sur son petit ami qui l’a sauvagement assassinée permet de donner un peu plus de rythme à l’histoire et de suspens. Le lecteur cherche à savoir comment elle va se venger, et atteindre enfin la paix, la libération sur la colère qu’elle contient.

La plume de l’auteur est très personnelle et poétique. Hachée et parfois décousue, elle donne un rythme nouveau à l’histoire et plonge le lecteur au plus près des personnages.

Pour conclure, ce roman est original par les deux histoires qu’il rassemble. Elles sont à la fois très différentes, avec un côté plus réaliste pour le personnage d’Adam, et fantastique avec la revanche de l’esprit de Katherine. Cependant, leur quête reste la même : trouver la libération, la paix intérieure.
Un roman à l’allure de roman d’apprentissage qui plaira à de nombreux adolescents !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire