dimanche 19 juillet 2015

Darkwind, tome 1 : Mécanique Infernale de Sharon Cameron

"Katherine est envoyée par sa tante au manoir de Darkwind pour prouver que son oncle a perdu la raison. Elle devra choisir entre son coeur et la raison"

Auteur Sharon Cameron
Editions : Bayard
Date de sortie : 29 mai 2015
Nombre de pages : 409
Prix chez l'éditeur : 16,90 euros

Synopsis Angleterre, 1852. Katharine est envoyée par sa tante et tutrice au manoir de Darkwind où vit son oncle Tulman. Elle doit prouver que celui-ci a perdu la raison et le faire interner pour qu’il cesse de dilapider la fortune familiale. À Darkwind, Katharine rencontre un vieil homme excentrique, mais surtout génial, qui se consacre à l’invention d’automates extraordinaires. Rares sont les privilégiés qui ont le droit de pénétrer dans son atelier. Parmi eux, Lane, son ombrageux apprenti et Ben, un brillant étudiant en sciences. Tous deux défendent farouchement Tulman par dévouement mais aussi parce qu’il fait vivre sur son domaine des centaines de personnes qu’il a arrachées à la misère. Bien vite, Katharine doute : l’héritage familial mérite-t-il qu’on y sacrifie son oncle et les familles qu’il protège ? A la demande insistante des domestiques de l’oncle Tulman, Katharine accepte de rester un mois à Darkwind avant de prendre une décision. Trente jours au cours desquels elle se rendra complice d’espionnage, échappera de justesse à la mort et tombera amoureuse…

Mon avis :

Je remercie grandement les éditions Bayard Jeunesse pour l’envoi de ce roman. Je n’étais pas fan de la couverture, mais le titre : « Darkwind, tome 1 : La Mécanique infernale » me laissait penser à un univers peut être steampunk. De plus, je n’ai pas l’habitude de lire des romans où l’histoire se passe en Angleterre au 19e siècle.
Dans ce contexte, nous suivons Katharine une jeune femme qui est envoyée par sa tante et tutrice au manoir de Darkwind dans le but de déclarer son oncle Tulman fou. Ainsi, la fortune familiale serait préservée. Arrivée sur place, elle va découvrir des choses extraordinaires, comme l’amour…
L’ambiance de ce roman est très originale, on est plongée dans l’époque dans la campagne anglaise. À cette ambiance s’ajoute l’univers steampunk avec les automates et autres « jouets » ce qui m’a beaucoup plus. L’histoire devient, au fil des pages, captivante et passionnante, même si j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire au début.
Le style de l’auteur est très agréable, mais légèrement trop descriptif pour ma part. J’ai trouvé qu’il n’y avait pas assez de dialogues, ce qui a un peu ralenti le rythme et a causé quelques longueurs. Malgré tout, l’histoire reste intéressante et originale.
Pour les personnages, celui de notre héroïne Katharine m’a parfois fait lever les yeux au ciel et m’a légèrement énervé par moment. Pour les personnages secondaires, je les ai beaucoup apprécié, ils ont des personnalités très différentes et profondes.
Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture malgré le fait que les longueurs m’aillent un peu dérangées. J’ai beaucoup aimé l’univers steampunk avec les jouets et automates, cela donne un petit plus à l’histoire.


Un bon roman original qui mêle réalisme et steampunk, dans un univers captivant rempli de mystères et de secrets !

5 commentaires:

  1. J'ai adoré l'ambiance de ce roman, avec une touche de mystère :) oui, une belle lecture!

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part, je suis fan de la couverture et le roman me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer