samedi 1 octobre 2016

Macha ou l'évasion de Jérôme Leroy

"Le monde de la Douceur entame sa quatrième génération. Macha est la dernière à avoir connu le monde de la Fin, elle nous raconte son histoire..."

Auteur : Jérôme Leroy
Editions : Syros
Date de sortie : 25 août 2016
Nombre de pages : 331
Prix chez l'éditeur : 16,95 euros

Synopsis : Le monde de la Douceur vient d'entrer dans sa quatrième génération. Dans la Douceur, il n'y a plus de téléphones portables, plus de pollution, la course au profit a disparu. Macha-des-Oyats, qui a cent sept ans, est née au tout début du 21e siècle. Elle est l'une des dernières personnes à avoir connu le monde de la Fin. Alors, pour les jeunes qui le lui demandent, Macha accepte de raconter : sa jeunesse, cette époque ultraviolente, sa fuite vers un idéal...
Je remercie de tout cœur les éditions pour m’avoir fait parvenir ce roman. Je ne me souvenais plus si je l’avais demandé ou non, c’était donc une belle surprise dans ma boîte aux lettres. La couverture est sympathique, elle est très simple mais curieusement très intrigante je trouve, elle donne envie d’en savoir plus à travers le résumé. L’auteur, Jérôme Leroy, est connu pour ses romans d’anticipation et pour ses romans noirs. J’avais déjà vaguement entendu parler de lui, mais c’est mon tout premier roman de sa bibliographie. 

Pour l’histoire, on va suivre Macha-des-Oyats qui, à 107 ans, vit dans le monde de la Douceur mais a aussi connu le monde de la Fin. Maintenant, le monde de la Douceur comme son nom l’indique est un monde parfait où le chaos et les technologies n’existent plus. Macha va nous raconter son histoire, quand le monde de la Fin touchait à sa fin. 

Le résumé m’a vraiment fait sortir de ce que j’ai l’habitude de lire, mais j’étais très curieuse de voir le tournant que pouvait prendre l’histoire. En commençant ma lecture, j’avais un peu de mal avec l’intrigue, il y a beaucoup de termes inventés pas toujours très simples à comprendre avec différents personnages, j’étais un peu perdue. Heureusement, au fil des pages, j’ai retrouvé mon chemin et j’ai beaucoup mieux compris ce que je lisais. Le récit de la vie de Macha m’a captivée, elle nous raconte son parcours et comment elle a réussi à survivre dans le monde de la Fin qui est loin d’être rose. L’histoire se lit toute seule et très rapidement, j’étais vraiment prise par l’intrigue et par l’univers très intéressant mis en place par l’auteur. Je regrette juste une petite chose, j’ai trouvé l’univers et les idées de l’auteur excellents mais ça manquait parfois d’un peu plus de contenu et d’approfondissement, j’aurais aimé avoir plus d’informations sur certains points. 

Le  style de Jérôme Leroy est quelque chose qui m’a vraiment marquée dans son roman, il est poétique avec de belles descriptions qui nous font très bien visualiser les actions, paysages ou personnages. Sa plume est enchanteresse et ensorcelante, elle est fluide et rend la lecture très agréable. 

Le personnage de Macha est vraiment très attachant, elle est très mature du fait de son âge très avancé, mais reste tout de même une adolescente dans sa tête avec des réflexions dignes parfois d’une enfant. Elle va rencontrer l’amour et l’amitié, et va nous prouver que sans les autres on n’est plus rien. L’union fait la force et l’entraide est toujours très importante. 

Pour conclure, j’ai découvert un tout autre genre et un tout autre univers grâce à ce roman très original. Il sort vraiment du lot, je n’ai jamais lu un roman avec une idée aussi intéressante et actuelle. L’histoire racontée est captivante, l’auteur nous embarque dans son univers par le biais de sa plume poétique. Ce roman nous fait réfléchir sur le futur qui nous attend, je vous le conseille !
Une belle histoire prenante à travers un roman engagé sur les menaces d’aujourd’hui et le monde de demain !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire