vendredi 14 juillet 2017

La demoiselle de Wellington de Dorothée Piatek et Jérémy Moncheaux

"1917, le témoignage d'une homme durant la Première Guerre Mondiale"

Auteurs : Dorothée Piatek et Jérémy Moncheaux 
Editions : Seuil
Date de sortie : 11 mai 2017
Nombre de pages : 112
Prix chez l'éditeur : 12 euros

Synopsis : Pendant la Première Guerre mondiale, une véritable ville souterraine a été construite sous la ville d'Arras. De là, des milliers de soldats ont déferlé par surprise sur les lignes allemandes. Un officier anglais raconte l'interminable attente, puis l'assaut dans la boue, le froid et les éclats d'obus. Un récit illustré poignant et intimiste.






Je remercie de tout cœur les éditions Seuil pour m’avoir envoyé ce court roman. Je ne sais pas trop pourquoi j’ai eu envie de le lire, la couverture ne me plait pas plus que ça, mais c’est plutôt le contexte qui m’a interpellé. En effet, dans ce livre, on évolue au cœur de la première guerre mondiale. Cette partie de l’histoire n’est pas tant que ça abordée en cours, c’est pourquoi j’avais envie d’en savoir un peu plus.

On va découvrir la vie, au cœur de la guerre en 1917 sous la ville d’Arras par le biais du journal de bord d’un soldat, Dean Kingston. Il va y raconter tout ce qu’il voit et ressent.

Ce roman fait moins de 100 pages, il est très court mais extrêmement poignant. On va suivre le quotidien de Dean Kingston durant la guerre où il écrit dans son carnet de bord ses peurs, ses craintes et ses pensées pour son épouse. En effet, il est écrit au début de ce journal qu’il est dédié à « sa merveilleuse épouse » si la mort l’emporte. Rien que ce début m’a bouleversé, car on le sait par le résumé et le début de ce roman, Dean Kingston ne retrouvera jamais son épouse.

Comme un journal intime, on suit Dean Kingston jour après jour à des heures différentes. Le peu qu’il écrit est percutant et poignant, on est plongé au cœur de la guerre. J’avais la boule au ventre en tournant les pages en sachant qu’un assaut final aurait raison de lui. J’ai été touchée et bouleversée par ces quelques pages, la beauté du récit fait tout le charme de ce roman.

Quelques illustrations sont présentes au fil des pages pour agrémenter le texte, elles sont en noir et blanc et ajoutent un petit quelque chose même si elles ne sont pas indispensables.

Pour conclure, un beau roman poignant, percutant, bouleversant qui nous plonge au cœur de la guerre aux côtés d’un soldat et son journal de bord. Je vous le conseille fortement !
Un récit intimiste et réaliste sur la vie d’un soldat lors de la première guerre mondiale ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire