vendredi 16 février 2018

Quand j'aurai mille et un ans de Nathalie Papin

"L'immortalité, le progrès, ce n'est pas si bien aux yeux de Cendi"

Auteurs : Nathalie Papin
Editions : L'école des Loisirs
Collection : Théâtre
Date de sortie : 10 janvier 2018
Nombre de pages : 80
Prix chez l'éditeur : 7,20 euros

Synopsis : Cendi a onze ans et rêve de vivre jusqu’à 117 ans. Avant d’y parvenir, elle doit fuir son pays en guerre et prendre le risque de se noyer en voyageant dans de vieux rafiots. Grâce à sa capacité à vivre sous l’eau, en apnée pendant de longues minutes, Cendi réchappe à un naufrage. Lorsqu’elle e réveille, elle a la surprise de se retrouver dans une station sous-marine. Une vieille muette la regarde ainsi qu’un jeune garçon. Pas si jeune, en fait, le garçon. Immortel.



Je remercie les éditions L’école des Loisirs pour m’avoir fait parvenir ce petit livre. Pour changer, il ne s’agit ni d’un roman, ni d’une BD ou d’un album, mais d’une pièce de théâtre. Je n’ai pas l’habitude d’en lire, mais de temps en temps, j’apprécie en découvrir. Nathalie Papin n’en est pas à sa première pièce de théâtre, elle a déjà écrit de nombreux textes publiés également chez L’école des Loisirs. Elle revient avec ce nouvel ouvrage, qui m’intriguait beaucoup de par son titre, assez énigmatique. Je n’ai pas pris la peine de lire le résumé, de temps en temps ça fait du bien de se plonger à l’aveugle.

Dans cette pièce, on va suivre la petite Cendi, 11 ans, qui n’a qu’un rêve en tête : réussir à vivre jusqu’à 117 ans. Orpheline, elle fuit son pays en guerre sur un vieux bateau. Elle échappe au naufrage grâce à une faculté extraordinaire qui lui permet de rester en apnée très longtemps sous l’eau, et elle découvre une station sous-marine. Dans cette station du futur, elle va faire la rencontre de deux personnages, pour le moins atypiques.

Une pièce de théâtre se lit très vite, mais j’ai pris le temps de bien la déguster en essayant de tout comprendre. L’histoire est très originale, elle nous plonge dans un univers de science-fiction et d’anticipation. Chaque personnage est profond, recherché et singulier. Cendi fait la rencontre de Mili, un garçon immortel et d’une vieille femme muette. Les sujets abordés sont philosophiques et nous font réfléchir sur l’éternité, l’immortalité, la mort mais aussi le progrès.

Pour conclure, cette pièce singulière fait réfléchir sur de nombreux sujets importants et pas toujours abordés, avec une touche de poésie. J’ai pris plaisir à la découvrir, et je suis très curieuse de découvrir cette pièce à l’écran !
Une pièce de théâtre originale qui aborde des sujets importants !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire