dimanche 13 septembre 2015

La mémé du chevalier de Cécile Alix

"La princesse Azéline a disparu, c'est au chevalier Alcide l'intrépide de la retrouver, accompagné de son fidèle destrier et ....de sa mémé !"

Auteur : Cécile Alix 
Editions : Magnard Jeunesse
Collection : Romans 8-12 ans 
Date de sortie : septembre 2015
Nombre de pages : 118
Prix chez l'éditeur : 9,90 euros

Synopsis : La très jolie princesse Azeline a disparu. Le bon roi Adhémar demande au chevalier Alcide l'intrépide de la retrouver. Seulement, sa mémé, qui s’ennuie chez elle, a décidé de l’accompagner ! Et force est de constater qu'elle est peut-être encombrante, mais qu'elle s’en sort bien pour une grand-mère… Mais, entre ogre et dragon, la mission s'avère pour le moins périlleuse. Alcide résussira-t-il à sortir Azeline des griffes du dragon qui l'a enlevée ?

Mon avis :

Je remercie les éditions Magnard jeunesse pour l’envoi de ce petit roman que j’attendais avec grande impatience. En effet, j’ai lu du même auteur Super menteur et j’avais adoré, c’est presque un coup de cœur, il l’a frôlé de très peu. En regardant le programme des sorties, j’ai tout de suite était attiré par le titre et la couverture. En me renseignant, j’ai eu la très bonne surprise de découvrir que l’auteur est la talentueuse Cécile Alix ! Je n’avais alors qu’une envie: me plonger dans son dernier roman « La mémé du chevalier »
Dans ce petit roman, on suit le chevalier Alcide l’intrépide qui se voit attribuer une mission de taille: Retrouver la princesse Azéline. Son épée, son destrier et…Sa mémé et le voilà prêt à partir accompagné de sa grand-mère qui a très envie de vivre une aventure !
J’attendais beaucoup de ce roman et je n’ai pas tout était déçue ! Je retrouve avec plaisir la plume humoristique et enfantine de l’auteur. Lire ce roman a été un vrai régal, Cécile mêle avec brio dans ses phrases des rimes, ce qui rend la lecture poétique et très agréable. Le roman est à partir de 9 ans, mais le vocabulaire, tout en restant adapté, est recherché et varié. Les enfants peuvent ainsi découvrir du vocabulaire et quand le mot ou une expression semble un peu compliqué, l'enfant peut se référer en bas de page où se trouve parfois une note explicative et amusante.
L’histoire en elle-même est hilarante, on passe un excellent moment avec nos personnages. Rien ne se passe comme prévu pour eux, il y a de l’action et des rebondissements, on ne s’ennuie pas. On découvre l’univers médiéval avec ses créatures fantastiques bien connues de tous.
Je me suis beaucoup attachée au personnage de la mémé, c’est un petit bout de femme adorable et plein de vie qui est prêt à tout pour aider Alcide et pour sortir de chez elle et de son train-train quotidien.
Pour continuer en beauté, le roman contient des illustrations amusantes et rigolotes pour alimenter l’histoire et faire prendre aux personnages. La fin de l’ouvrage possède un petit bonus texte pour notre plus grand plaisir et en prime, un petit test pour savoir quel type de chevalier nous correspond! Pour ma part, j’ai découvert que si j’étais un chevalier, je serais un chevalier charmant.
Pour conclure, cet ouvrage, encore une fois n’est pas passé loin du coup de cœur. J’ai adoré et encore le mot est faible, j’ai passé un excellent moment, je vous le conseille grandement, il ne faut pas passer à côté. Ce roman vaut vraiment le coup d’être lu, c'est une petite perle pour enfants ! 



Un roman qui a tout pour lui, avec un contenu aussi magnifique que sa couverture. Une histoire originale, hilarante et passionnante qui amusera les petits comme les plus grands !

2 commentaires:

  1. Merci Petite Plume pour cette adorable chronique !
    (Moi, je suis Chevalier Inconscient ! Hum !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous d'écrire des ouvrages aussi beaux !

      Supprimer