dimanche 21 août 2016

Le Journal d'Aurore : Jamais contente... Toujours fâchée ! de Marie Desplechin et Agnès Maupré

"Le roman à succès de Marie Desplechin adapté en BD !"

Auteurs : Marie Desplechin et Agnès Maupré
Editions : Rue de Sèvres
Date de sortie : 2 mai 2016
Nombre de pages : 128 pages
Prix chez l'éditeur : 15 euros

Synopsis : Aurore a deux soeurs qui la détestent, les parents les plus insignifiants possible, une aversion avérée pour toute forme d’effort scolaire, pas de passion identifiée… autant dire, dans l’ensemble, une vie moins passionnante que celle du rat taupe des plateaux d’Abyssinie. Heureusement, dans ce tableau sombre d’une vie d’ado de 3e, il y a Lola, son amie qui habite en face et la comprend, elle. Enfin, ça dépend des jours. Et puis le nouveau demi-frère de Lola, Marceau, élément perturbateur notoire. La vie n’est décidément pas un long fleuve tranquille à 14 ans et vaut bien les pages d’un journal.

Je remercie Rue de Sèvres pour m’avoir fait parvenir cette bande-dessinée. En ce moment, j’ai envie d’en lire plein alors je ne me prive pas ! Cette BD m’a rendue très curieuse par le succès qu’elle a eu. De plus, j’aime lire des romans sous forme de journal intime alors pourquoi pas tester sous forme de bande-dessinée. Le sous-titre : « Jamais contente toujours fâchée » m’a quelque peu refroidie dans mon élan, j’avais peur qu’on tombe dans le cliché. Je me suis lancée, un peu perplexe, dans ma lecture.

On va suivre Aurore, une adolescente mal dans sa peau. Elle n’est pas parfaite, c’est une ado moyenne qui trouve sa vie lamentable et ennuyeuse. Elle n’apprécie pas vraiment sa famille qui ne la comprend pas, elle se croit lesbienne car elle n’a toujours pas de petit ami et se trouve laide. Bienvenue dans la vie d’Aurore. 

Avec le succès des romans, je m’attendais à une histoire croustillante et actuelle, pleine d’humour, malheureusement, j’ai été légèrement déçue. J’ai eu beaucoup de mal à finir cette BD, je trouvais le temps long et la vie d’Aurore bien monotone. Il n’y a pas de réels rebondissements, j’avais l’impression de ne pas avancer, de faire du surplace dans ma lecture. L’auteur aborde tout de même des thèmes importants de l’adolescence comme par exemple le mal être, les premiers amours, et l’acception de soi et de son corps.

Le gros point négatif pour moi a été l’héroïne Aurore, je n’ai pas réussi à la supporter. C’est l’ado par excellence, elle est clichée, stéréotypée au possible. Elle est très agaçante, se plaint en permanence sur sa vie, sa famille, ses parents, l’école, les garçons et j’en passe. J’avais envie de la secouer pour qu’elle ouvre un peu les yeux et qu’elle se rende compte de la chance qu’elle peut avoir contrairement à d’autres. Tout cela a fait que je n’ai pas du tout réussi à m’identifier à elle, je n’ai ressenti aucune émotion à son égard.

Pour finir avec du positif, j’ai par contre apprécié les dessins et illustrations d’Agnès Mauprès. Elles font réalistes et sont pleines de couleurs et de peps. De petits détails qu’on retrouve au quotidien sont présents et rendent l’histoire plausible.

Pour conclure, c’est une petite déception pour moi, je ne m’attendais pas du tout à ce que l’héroïne soit aussi agaçante et tête à claques, je n’ai pas réussi à la supporter. Elle est beaucoup trop clichée, c’est dommage. Cependant, j’ai beaucoup aimé le graphisme et je vais me renseigner sur les ouvrages de l’illustratrice. Je ne vous conseille pas forcément cette BD si vous avez dépassé le collège au risque de ne pas apprécier l’héroïne.
Une déception pour l’histoire mais une belle découverte avec l’illustratrice !  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire