mercredi 22 avril 2015

Brainless de Jérôme Noirez

"Jason, alias Brainless est un zombie. Viande crue et injection de formol deviennent sa routine. Il rêve de savoir quel goût à le cerveau humain, pendant que deux de ses camarades rêvent de devenir célèbre, mais pas dans les règles..."

Auteur : Jérôme Noirez
Editions : Gulf stream éditeur 
Collection : ELECTROGEN3, Fantastique
Date de sortie : 21 mai 2015
Nombre de pages : 250
Prix chez l'éditeur : 16 euros 

Synopsis Jason, adolescent médiocre surnommé Brainless, habite Vermillion, petite ville du Dakota du Sud où la jeunesse s'ennuie. Tous les jours, Brainless se fait une injection de formol, pour ne pas pourrir. Depuis qu'il est mort, étouffé par une ingestion massive de maïs, les deux hémisphères de son cerveau peinent à communiquer. Son estomac ne digère que de la viande crue. Il a cessé de dormir et de respirer. En dehors de cela, son quotidien n'a pas beaucoup changé depuis qu'il est atteint du SCJH, le syndrome de coma homéostasique juvénile, une nouvelle maladie touchant les adolescents, de plus en plus répandue aux Etats-Unis depuis qu'il est un zombie, autrement dit... Il lui arrive seulement, de temps à autre, de se demander quel goût a le cerveau humain. Mais parmi ses camarades de classe, certains ont des projets bien plus macabres.

Mon avis :

Tout d'abord, je remercie énormément les éditions Gulf Stream Editeur pour cet envoi surprise, auquel je ne m'y attendais pas du tout. C'était une belle surprise de trouver ce roman dans ma boite aux lettres.
Avant de commencer à rentrer dans les détails de l'histoire, je vais vous parler un peu de la collection. En effet, Brainless est la première parution dans la nouvelle collection "Electrogène" des éditions Gulf Stream. Pour plus d'informations à ce sujet, je vous conseille sur Facebook de suivre l'événement : Collection ELECTROGEN3
La 1re chose que j'ai beaucoup aimé, c'est le design et la couverture du roman. Celle-ci reste simple, mais reflète très bien l'histoire. Quant au design, les pages ont une tranche orangée qui se marie très bien à la couverture, un vrai régal pour les yeux.
On suit donc Jason, alias "Brainless" qui, vous l'aurez compris, en anglais signifie "Cerveau en moins". Brainless est un adolescent zombie qui entre au lycée, il va devoir faire face aux difficultés d'intégration ainsi qu'aux projets macabres de certains élèves.
L'histoire commence sur une des confidences de Jason qui nous raconte dès le début l'élément le plus important de la fin. (je ne vous dirai pas lequel, pour garder le suspens ^^) D'ailleurs, le récit est souvent coupé par ses confidences qui nous expliquent comment il en est arrivé là. 
Brainless est un héros plutôt original et peu commun. Il est très lent, ne se souvient de pas-grand-chose, il est ignoré par les autres, bref, on est bien loin du portrait du héros beau et presque parfait des romans de d'habitude ! Mais surtout, Brainless est un "zombie", mais comme dirait le médecin, plutôt un adolescent atteint du SCHJ (Syndrome de Coma Homéostatique Juvénile). J'ai beaucoup aimé ce personnage qui n'avait rien demandé et qui essaye de vivre tant bien que mal comme les autres.
On suit aussi d'autres personnages, comme Ryan, un garçon obèse, ami de Jason qui joue aux détectives. Cathy, elle, est une jeune fille végétarienne au look gothique qui aime le calme et l'originalité. Elle s'intéresse vite à Brainless, vous vous en doutez bien, une petite histoire d'amour apparaît. Pour finir, Tony et Jim deux amis qui, sous leur apparence de gentils garçons serviables et studieux cachent bien leur vraie personnalité et leurs projets pour devenir célèbres.
L'écriture est fluide et agréable à lire avec un niveau de langue assez familier parfois. L'histoire est intéressante et sort des classiques romans de zombies. Le seul point négatif, est de ne pas clairement savoir l'origine du SCHJ. Les docteurs et Brainless ont diverses hypothèses, mais pas de vraie réponse.
Pour conclure, Brainless a été une bonne première lecture avec des zombies, j'ai bien aimé et je la conseille sans aucun problème !




Horreur, réalité et zombie, ce roman nous montre que les méchants ne sont pas toujours ceux que l'on croit...

Rejoignez la communauté sur Facebook ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire