jeudi 14 septembre 2017

Jeunesse éternelle de Nathalie Le Gendre

"La jeunesse éternelle a toujours un prix !"

Auteur : Nathalie Le Gendre
Editions : Bayard
Date de sortie : 26 octobre 2016
Nombre de pages : 237
Prix chez l'éditeur : 14,90 euros

Synopsis : Léna, 16 ans, est atteinte d’une forme d’amnésie. Elle passe quelques journées dans un centre spécialisé, le Centre des Aigles Bleus.
Tous les dimanches, Étaine vient lui rendre visite chez Mary. On ignore quelle relation lie Léna à Étaine, mais il y a une grande tendresse entre les deux femmes.
Un jour, Étaine annonce à Léna qu’elles ne se verront plus pendant une longue période. En partant, elle remet à la jeune fille un manuscrit de sa soeur, qui était elle aussi atteinte d’amnésie.
Dès lors, Léna se plonge dans la lecture de la vie de Shanel.
À quarante ans, Shanel, cette femme énergique est en pleine remise en question : son mariage a été un échec, les romans dont elle est l’auteure n’ont pas rencontré le succès...
Un jour, elle décide de participer à un programme scientifique top secret, « Jeunesse Éternelle » dont l’objectif est d’éradiquer la dégénérescence des cellules.
Il s’agit d’une expérience très lucrative qui pourrait aider Shanel à s’en sortir. Mais au fur et à mesure que son corps rajeunit, Shanel se perd…
Est-ce la contrepartie de la jeunesse éternelle ?



Je tiens à remercier les éditions Bayard pour m’avoir très gentiment fait parvenir cet ouvrage en service presse. Pour tout vous dire, j’avais très envie de lire cet ouvrage pour son titre, qui m’a de suite fait penser à l’immortalité, mais aussi pour son résumé. Eh oui, cette fois ce n’est pas en grande partie la couverture qui m’a fait craquer. Pour ce livre, je trouve la couverture très jeunesse voire même un peu enfantine, je ne l’apprécie pas du tout et je me dis qu’heureusement, je ne me suis pas arrêtée à elle. Le résumé m’avait l’air très intéressant et prometteur, il m’a rendue curieuse. 

On va suivre l’héroïne Lena qui a 16 ans. Elle est atteinte d’une grave maladie incurable qui se porte sur sa mémoire. Elle a de grosses pertes de mémoire, elle oublie tout. Un jour, Etaine, qui lui rend souvent visite, va lui confier le journal de sa sœur qui a participé à un programme afin de rester jeune. Mais peu à peu, elle ne se reconnaît plus… 

Le roman est très court, il fait à peine plus de 200 pages, mais il est très intéressant. On découvre petit à petit l’existence de deux personnages : Lena, qui se bat contre sa maladie et Shanel, la femme qui a écrit le journal que lit Léna. Shanel souhaite une seconde chance, réussir enfin quelque chose dans sa vie, c’est pourquoi elle tente l’aventure du programme scientifique Jeunesse Eternelle. Malgré le fait que l’histoire soit assez courte, je me suis totalement plongée dans l’histoire et j’ai trouvé que le nombre de pages était suffisant. Le roman se lit extrêmement vite, c’est une lecture sympathique et très agréable. J’ai apprécié en apprendre plus sur Lena et sa maladie, mais aussi sur Shanel qui m’a beaucoup touchée. 

La plume de l’auteur est simple mais percutante. Nathalie Le Gendre sait comment rendre son récit presque réaliste, elle nous plonge tout entier dans son univers et nous fait réfléchir sur de nombreux sujets. 

Pour conclure, une petite lecture courte mais sympathique qui m’a fait passer un bon moment, tout en me faisant réfléchir sur différents thèmes comme la maladie par exemple. Une bonne lecture à découvrir si vous le souhaitez, même si ce n’est pas le livre que je recommanderais tout de suite si on me demandait un super roman. 
Une histoire intéressante mais sans plus ! 

2 commentaires: