mardi 19 mars 2019

Un jour une étoile de Jean-Luc Marcastel

"Une rencontre sensuelle entre deux êtres que tout semble opposer"

Auteur : Jean-Luc Marcastel 
Editions : Gulf Stream Editeur
Collection : Electrogène
Date de sortie : 21 février 2019
Nombre de pages : 241
Prix chez l'éditeur : 16 euros

Synopsis : Saru vit avec son clan à M’martre, une cité en ruines en proie aux guerres intestines. Le jour où son frère, ayant atteint ses 6?000 matins, est emmené par les maraudeurs, ces gros monstres de fer redoutés par tous et qui surgissent de nulle part, Saru perd tous ses repères.
Au même moment, une capsule tombe du ciel avec en son sein deux êtres vêtus d’une armure de métal. L’une d’elle, à la voix d’ange et à la silhouette hors du commun, bouleverse totalement Saru. Ce dernier apprend petit à petit à connaître celle qu’il appelle «?sa fée de métal?» et comprend qu’il a vécu jusqu’à présent dans un gigantesque leurre.
Je remercie infiniment les éditions Gulf Stream pour m’avoir enfin fait parvenir ce livre ! J’avais très envie de le lire depuis que je l’ai vu en avant-première au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse à Montreuil l’année dernière. J’ai d’ailleurs eu la chance de rencontrer l’auteur et ça m’a d’autant plus donné envie de lire son dernier livre. J’avais adoré le one-shot Un dernier hiver et j’espérais tout autant aimer Un jour une étoile.

On va suivre Saru, qui vit à M’martre (j’ignore comment ça se prononce), une cité en ruines dans le chaos. Le jour où son frère se fait emmener par les maraudeurs, il fait la rencontre de Maia, une étrange créature faite de métal. À partir de là, sa vie va radicalement changer…

Ayant vraiment adoré Le dernier hiver, j’espérais vraiment de tout cœur aimer ce livre, malheureusement je ressors avec un avis assez mitigé concernant l’histoire. J’aime bien les univers de SF, j’ai un peu de mal avec les robots, mais en général ça ne me dérange pas quand c’est bien amené dans l’intrigue. Ici, le lecteur plonge dans un univers inconnu et on ne sait pas grand-chose d’où on est et de ce qui s’y passe. Après ça, tout arrive très vite, l’action s’enchaîne et on ne sait pas grand-chose du héros. Le roman est très court, je pense que l’auteur a vraiment de bonnes idées mais il n’a pas eu le temps de bien les développer.

J’ai donc trouvé que le début allait trop rapidement et que le héros n’était pas assez développé. Il m’a manqué quelque chose pour m’attacher à lui, et son attirance pour Maia, une créature faite de métal, m’a quelque peu gêné, j’avais du mal à m’y faire.

J’ai cependant adoré retrouver la plume de l’auteure, elle est personnelle et particulière, très agréable à lire, on prend plaisir à se plonger dans tous ses romans. Malheureusement, ce dernier est vraiment intéressant mais pas fait pour moi.

Pour conclure, l’univers de SF mis en place par l’auteur est original avec des idées intéressantes, cependant la relation entre les deux personnages est assez étrange et cela m’a légèrement perturbée. Ce roman n’est pas mon préféré de l’auteur, mais je vais en découvrir d’autres avec plaisir !
Un univers de SF intéressant avec du potentiel, mais la romance ne m’a pas convaincue !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire